Rêver, faire, partager… Et si on travaillait en s’amusant, avec passion?!

L’économie bouge, les start’ups se développent, les villes se transforment en smart-city, nos comportements évoluent et se sensibilisent pour l’environnement. Nous agissons de plus en plus par des actions éco-responsables. On crée, on répare, on ré-invente, on lutte contre l’obsolescence programmée des appareils. On voit naître des fablabs, des espaces de co-working, de co-living, d’upcycling. Certains  peuvent se sentir dépassés par ces nouveaux usages, ces nouveaux modes de consom’action. On fabrique de plus en plus souvent par soi-même ses vêtements, sa déco, le DIY – Do It yourself – le fait main, fait maison est en vogue…  Bienvenue dans l’économie collaborative, l’économie de partage, beaucoup en parlent mais ne savent pas vraiment comment y accéder et quoi y faire… Welcome to my world !

Très impliquée depuis 3 ans dans cet univers de joyeux géo-trouve-tout, de Mac Gyver, voici quelques tips pour mieux comprendre ces nouvelles façons de créer et fabriquer ses propres objets. Bienvenue dans le monde fabuleux des Makers !

ON NAIT TOUS MAKER !

On a tous déjà cuisiné seul un gâteau pour le partager. Cette action fait appel à notre créativité, notre savoir-faire et surtout à communiquer avec l’autre, partager et faire plaisir. C’est très simplifié, mais cette idée d’échange, de partage, de ‘fait maison’ a su prendre avec le temps une nouvelle dimension. Aujourd’hui, fédérés autour d’une même passion, des communautés se créent pour bâtir ensemble des empires : Artisanat, sciences, art, technologies, innovation, tout devient ouvert et accessible grâce à l’open-source. Vous êtes geek et vous souhaitez créer un robot ? Un blog, une communauté web vous permettra de vous insérer dans le projet et d’y participer afin d’améliorer un process grâce à l’intelligence commune et au partage d’expérience.

Beaucoup de ‘Makers’ disent ne pas disposer d’endroit pour partager ce qu’ils font. Le bricolage – Do-It-Yourself ou DIY – est souvent invisible et individuel, se déroulant dans les magasins, les garages et sur les tables de cuisine. Il est hors de la lumière de l’art traditionnel ou des événements scientifiques ou artisanaux. Maker Faire rend visibles ces projets et idées que nous ne rencontrons pas tous les jours.

RÊVER, FAIRE, PARTAGER…

C’est la base-line de Maker Faire – un jeu de mot qui veut dire beaucoup, et plus qu’un mouvement social, car oui, l’entraide et le partage développent l’esprit solidaire ! La Maker Faire est une fête et le plus grand festival familial d’invention, de créativité et d’ingéniosité qui se célèbre un peu partout dans le monde (même carrément partout maintenant). Je suis Maker, tu es maker, nous sommes maker !

Cette fête a été conçue pour mettre en vedette des créateurs qui explorent de nouvelles formes et de nouvelles technologies. L’idée ?! Un rassemblement de personnes fascinantes et curieuses qui aiment apprendre et qui aiment partager jusqu’aux projets les plus diiiingues ! Artisans, savants fous,  techniciens, éducateurs, bricoleurs, amateurs, ingénieurs, clubs scientifiques, auteurs, artistes, étudiants, bref tout le monde a sa place ici pour trouver ou mettre en place son projet.

Un concentré d’idées qui proposent aux petits comme aux grands une source d’inspiration, d’innovation, de valorisation d’énergie verte ou de recyclage. Ainsi, se créent de nouveaux produits qui ajoutent de la valeur dans la communauté. Certains fabricants deviennent des entrepreneurs et créent des entreprises. La boucle est bouclée, le mouvement existe, vit et se développe de façon passionnante.

UNE COMMUNAUTE INTERNATIONALE

Sherry Huss – Co-fondateur de la Maker Faire m’a raconté l’histoire, son histoire 🙂

Le mouvement des Makers est apparu en Californie à la fin des années 90. Une contre-culture constructive qui cherche à proposer des solutions pour bâtir un avenir durable au sein de notre société numérique. Depuis 2005, le magazine américain MAKE, initié en partie par Sherry, propose des tutoriels et développe une communauté de makers très rapidement. En 2006, Make crée Maker Faire : des événements populaires ayant lieu dans le monde entier. L’idée est de prendre le contrôle sur la technologie, sur les objets que nous utilisons au quotidien pour essayer de comprendre comment ils fonctionnent, comment ils sont produits, comment ils pourraient évoluer et changer pour une posture de consommateurs actifs.

Son mantra, le mien sera : ”A nous de réaliser le changement, de construire l’avenir pour un monde meilleur que nous aurons façonner –  We can make change and live in a better world that we help to create and shape. ”

Capture d’écran 2017 10 11 à 18.49.43 300x49 Rêver, faire, partager... Et si on travaillait en s’amusant, avec passion?!

Ca ne vous rappelle rien, vous, qui suivez attentivement mon blog ?

Burning man! Je ne vais pas vous représenter le festival, déjà fait ici 🙂

Ce qui questionne le monde aujourd’hui est le fonctionnement de ce festival. C’est en rassemblant, impliquant, fédérant l’ensemble de ses participants que les projets artistiques et innovants les plus improbables voient le jour. Pour réussir ces projets, les opérations de financement participatives sont ouvertes à tous (Kickstarter, KKBB, Ullule) et permettent aujourd’hui de réaliser soi-même ses propres rêves! Tout devient possible et accessible par la force de conviction et la motivation. J’adoooore!!!!

Plus de 200 000 personnes viennent à la Maker Faire New York. En 2017, plus de 190 “Foires Mini Maker” produites indépendamment (il y a même des mini Maker Faire pour les enfants !) et plus de 30 Maker Faires à grande échelle auront eu lieu dans le monde entier, y compris Tokyo, Rome, Shenzhen, Taipei, Séoul, Paris, Berlin, Barcelone, Detroit, San Diego, Milwaukee et Kansas City.

STEP BY STEP

Partez à l’aventure dans un Fablab local ! Il y en a forcément un près de chez vous !

Step 1 :

C’’est en franchissant le seuil d’un Fablab que vos questions et vos idées se mettront en place et que votre créativité entrera en effervescence 🙂 Vous allez vite regretter de ne pas être venu plus tôt ! Vous pourrez vous impliquer dans des nouveaux projets, développer vos talents, participer à la création d’un sujet qui vous passionne. Vous y rencontrerez des savants fous, des doux dingues de technologies, de fabrication manuelle, des passionnés, bref un endroit où les idées les plus folles – sont réalisables !

Le Fablab est un un lieu d’échange, de partage, de fabrication collaboratif où sont proposées des machines professionnelles pour réaliser tout type de fabrication : découpe bois, découpe laser pour tout type de matière, Imprimante 3d… Ici, on invente, on réalise, on s’éclate ! En gros, il n’y a pas d’âge pour en créer, des bâtons de bergers ! En bois, en métal, en lévitation, connecté ou doté d’une intelligence artificielle, on est bien loin du célèbre saucisson.

Quelques exemples : Techshop Lille, Paris, Strasbourg... / La villette Makerz Paris

Step 2

Après être tombé amoureux des projets aussi fous les uns que les autres, je vous invite à assister ou participer à une Maker Faire. Pas d’excuses, il y en a partout dans le monde! Agenda en cliquant ici

Entre rêves et magie. Deux univers : une ville Nantes et les machines de l’île et Burning man. L’univers de l’art et de la créativité sans limite s’est rassemblé le temps d’un we 😍🦄🌈 📷 : 🙏 @hervephotograff @Regrann from @lesmachinesntes – Regrann from @burningman – The European Leadership Summit at @lesmachinesntes features several workshops, lectures, and activities focused on community facilitation, organizational development, leadership skills, communications, and art grant programs… | Photo by @hervephotograff | #BMELS18 #burningman #lesmachines #nantes #burners #participation #globalnetwork #believe #dreams #creativity #youarebeautiful #love #share #art @lesmachinesntes @burningman

A post shared by Cécile Ravaux (@cecileravaux) on

Alors, Cap ou pas Cap ? J’en profite pour évoquer un projet qui me tient à coeur : Les Machines de L’Ile de Nantes lancent l’Arbre aux hérons, un projet complètement fou mais qui a réussi à réunir en financement participatif plus de 150 000 € en moins de 30 heures!

Capture d’écran 2018 04 12 à 08.25.31 213x300 Rêver, faire, partager... Et si on travaillait en s’amusant, avec passion?!
L’Arbre aux Hérons – Les Machines de l’Ile de Nantes

Cliquez iciiiiiiiii et viiiiiiite !!! Ce projet est un projet de partage et le plus beau des projets coups de coeur de Kickstater, la platerforme internationale de financement participatif. Il ne reste que 10 jours pour participer à la création de l’arbre aux Hérons !!!  Je vous invite à participer à ce doux voyage, cette belle aventure commune, une très belle expérience qui restera gravée pour vos enfants et petits-enfants !

Très investie, je suis très fière et très touchée de vous annoncer, que même sans savoir-faire particulier, j’ai moi-même obtenu le prix Maker of Merit !!! Alors, pourquoi pas vous?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 8 =